Un tourisme durable pour Venise à travers l'Art Urbain de Banksy

Mon engagement est de développer un tourisme durable pour Venise.

Pour voyager avec la tête… au coeur de Venise
les yeux grand ouverts et sur la pointe des pieds !
un tourisme “à dimension humaine”

L’UNESCO a désormais lancé l’allarme :
Venise est en danger à cause du tourisme de masse qui a un impact négatif sur le délicat éco-système naturel et urbain de la ville.

Venise, si belle mais si fragile, a besoin d’un tourisme individuel et responsable, un autre tourisme, un tourisme intégré et durable.

Je m’appelle Muriel Bény, je suis Française résidente à Venise (Vénitienne d’adoption et de coeur !) depuis 1997.

Je suis la présidente de l’association socio-culturelle ACQUA-VITE, dont la “mission” est de concilier la satisfaction des touristes-voyageurs avec le droit à la ville des résidents. Si vous avez fait le choix de voyager autrement, à la recherche de l’authenticité et de la dimension sociale du lieu visité…
Ou si vous concevez le voyage comme une expérience directe au contact de la réalité locale…

Enfin, si vous souhaitez découvrir Venise hors des sentiers battus…
Vous serez probablement sensibles au type de tourisme que je vous propose : Je ne suis pas une guide classique, mon approche est alternative !
Je vous invite à “vivre Venise”, je vous guide au coeur de la réalité locale entre vie quotidienne, vie sociale, culture populaire, curiosités, saveurs locales et anecdotes…
Découvrez aussi avec moi le “coeur vert” de Venise en participant à des itinéraires à pied ou à vélo à la découverte de l’environnement caractéristique de Venise ( lagune, mer et iles ).
L’esprit est convivial et informel, je vous accueille comme une amie résidente à Venise…
Votre choix de voyager responsable est une contribution active à la sauvegarde de Venise, si belle mais si fragile…

Venise autrement :
Radio France Internationale

Radio France Internationale m’a demandée de les porter au coeur de Venise.
Nous avons fait une promenade culturelle sur les traces de la Venise populaire hors sentiers battus.

Je vous invite à partager ce parcours sonore sur Radio France Internationale

“Loin du tourisme de masse
Venise, rêve d’art et de pierre, accapare le regard.
Mais les Vénitiens, y prête-t-on vraiment attention ?
On ne les voit guère (ou seulement comme professionnels du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration).
En sortant des grands itinéraires qui vont d’un monument à l’autre, on retrouve la vie quotidienne d’une ville unique au monde.
Bâtie sur l’eau, sillonnée de canaux et ruelles, Venise est une des très rares villes sans aucune voiture.

Mon engagement est d’améliorer la qualité de la vie à Venise, en conciliant le droit à la résidence grȃce à un tourisme durable.
Voyager responsable c’est aller à la rencontre de la réalité socio-culturelle du lieu visité, s’intégrer dans le contexte, découvrir les lieux du point de vue des locaux, au-delà des stéréotypes touristiques et créer des échanges interculturels entre les locaux et les visiteurs.

Un tourisme durable pour Venise

C’est dans Venise, ce décor particulier pour le XXIème siècle que vivent encore les Vénitiens.
Muriel Bény, une animatrice touristique alternative, consciente qu’il faut respecter Venise, ville fragile et malmenée par le tourisme de masse, propose des visites dans son quartier de Castello.
C’est certainement le moins touristique de toute la Sérénissime (avec le nord de Canaregio).

Muriel évoque la vie quotidienne, l’exode des plus jeunes vers la terre ferme, les magasins d’alimentation qui ferment mais elle souligne aussi la tranquillité et la beauté des maisons populaires.
On croise des Vénitiens, on se salue, on discute un peu pourquoi pas.
Et on va tranquillement jusqu’à l’îlot de San Pietro (jolie surprise).
Sa visite autour des chats est aussi un prétexte pour se promener loin des groupes de touristes.

Muriel Bény et son association Acqua Vite ne se contentent pas de faire découvrir les visages quotidiens ou décalés de Venise, elles souhaitent que tous les publics aient accès à cette ville qui fait tant rêver :
chasse aux trésors pour les enfants, balade en famille et en vélo dans la lagune, parcours sensoriels pour les sourds ou les aveugles.

Car Muriel en est convaincu: « Cette ville est un véritable théâtre sensoriel » (sonorités, odeurs, douceurs ou rugosité des pierres …).

Un altro turismo per Venezia

“Per viaggiare con la testa … nel cuore di Venezia, gli occhi ben aperti ed in punta dei piedi! ”

Per un turismo a “dimensione umana” …

Il mio nome è Muriel Bény.
Sono francese residente a Venezia (Veneziana di adozione e di cuore!) dal 1997.
Sono la presidente dell’associazione socio-culturale ACQUA-VITE,
la cui “missione” è quella di migliorare la qualità della vita a Venezia, conciliando residenzialità e turismo responsabile ecocompatibile.
Viaggiare responsabile è andare incontro alla realtà socio-culturale del luogo visitato, integrarsi nel contesto, scoprire i luoghi dal punto di vista dei locali, oltre agli stereotipi turistici e creare scambi interculturali tra locali e visitatori.